Vous êtes ici >>

Naqsh-e Rostam, Pasargades, Naqsh-e Rajab

Mardi 09/05/2006. Shiraz, Naqsh-e Rostam, Pasargades, Naqsh-e Rajab, Persépolis, Shiraz.

La journée commence mal : alors que nous nous apprêtions à monter dans notre taxi, la réceptionniste de l’hôtel se précipite vers nous pour nous dire que si nous dormons ici, il faudra payer la nuit…Or, c’est déjà fait depuis Paris !

Bref, nous prenons néanmoins la route non sans avoir parlé de ce problème avec notre guide chauffeur. Un miracle : l’agence a pu nous fournir un guide parlant français (moyennant un supplément !). Il a vécu 12 ans en France (au Perreux), il est opticien d’origine. Mais, rentré au pays, il enseigne le français et sert de guide, en cheville avec l’ambassade de France qui lui confie ses visiteurs. Il estime que globalement on vit mieux qu’avant la Révolution, evalue le salaire mensuel moyen à 400-500 euros, mais, ajoute-t-il, les gens ont en général deux métiers.

Jean en profite pour poser la question qu’il porte en lui depuis notre arrivée : quelles différences y a-t-il entre le clergé à turban noir et celui à turban blanc ?

Tout simple nous répond notre guide : les turbans noirs sont les descendants de Mahomet (ils ont alors le titre de"Seyed") et porter un turban blancLe tombeau des rois. signifie un certain degré d’étude coranique.

Le tombeau des rois.

Nos visites, je ne peux en dire plus, tout est dans les guides, se déroulent à la perfection.

De retour à l’hôtel, notre guide prend en main le problème de notre chambre : il revient vers nous pour nous dire que tout est réglé ! Pendant ce temps, nous avons noirci une page de cahier pour écrire tout le bien que nous pensons de lui ! Cela lui sert de référence pour les différentes agences de voyage avec qui il travaille. Il nous donne l’adresse d’un restaurant typique "Iran" où nous allons dîner : nous en aurons pour 2 euros par tête !

Je me lance à l’achat d’une glace : il faut d’abord payer, donc choisir le modèle que l’on souhaite, donner un billet (mais je ne sais pas lire le farsi, donc je donne un "gros" billet, je donne 10.000 pour un coût de 2.500 rials), et contre remise du ticket, trouver le vendeur derrière son comptoir qui va délivrer l’objet du désir ! Ça n’est pas simple !

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Des passants nous frôlent et nous disent en anglais tout le mal qu’ils pensent de leur gouvernement (situation économique et liberté), l’un deux nous dira de ne jamais "traiter" avec ce gouvernement ! Bref, des gens visiblement pas très contents !

 

Le soir sur les trottoirs, c’est le marché aux puces.

Mercredi 10/05/2006. Dernière journée à Shiraz et envol vers Ispahan.

Comme notre lever a été un peu tardif, nous sommes privés du déjeuner de l’hôtel, ce qui va nous donner l’occasion de petit déjeuner à l’extérieur !

Une petite vieille va s’approcher de Marie et lui dire et aussi lui demander : "Iran is good ".

Notre déjeuner va nous coûter fort cher : 20 euros à nous trois, mais c’était bon ! Alors que nous finissions notre repas, une femme se lève de table et nous demande si tout va bien et nous propose son aide…

Nous allons passer notre après midi au parc botanique (entrée à 40.000 rials, pour les étrangers), et faire connaissance avec une foule d’étudiants et d’étudiantes (tarif d’entrée préférentiel), plutôt délurée selon les normes du pays !

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap