Vous êtes ici >>

Malte : Culture Outdoor à Gozo

Baigné par un généreux soleil tout au long de l’année, l’archipel de Malte se trouve au centre géographique, ou presque, de la Méditerranée. Avec son riche passé, il fait le bonheur des amateurs de vieilles pierres en tout genre. Et aussi celui des passionnés de plongée, de vélo ou de rando qui trouvent dans les îles de Gozo et Comino –les voisines de Malte– un décor rêvé.

A Gozo, le site d’Azure window est l’une des plus belles cartes postales.

Azure window. La Fenêtre d’azur mérite assurément son nom : elle ouvre sur du grand bleu, celui de la mer, celui du ciel. Une brèche qui, avec ses angles droits, semble découpée dans la falaise. Pour moi, voilà la plus belle carte postale –mais il y en a beaucoup d’autres– de Gozo. Pas seulement l’arche de pierre, mais aussi, sur sa gauche, le grand cratère envahi par la mer. Comme un lac, planté d’un énorme rocher qui émerge de l’eau, sur lequel tombent d’abruptes murailles de pierre. Cette partie du spectacle, la plupart des touristes qui débarquent ici sans aller plus loin qu’Azure window,  ne la soupçonnent même pas.

Gozo se prête bien à de superbes randonnées que ce soit à pied ou à vélo.
Gozo se prête bien à de superbes randonnées que ce soit à pied ou à vélo.

Gozo : Randonnée au milieu des vieilles pierres

Pour l’heure, je découvre le panorama d’en haut, au sommet d’une colline. C’est la récompense, après deux ou trois heures de marche le long de la côte. Rien d’exténuant. A Gozo, pour ce qui est de la randonnée en tout cas, rien ne l’est jamais vraiment. Mais l’on va pourtant de surprise en surprise. Est-ce la raison de mon coup de cœur ?

Cette île au charme nonchalant, située à une petite demi-heure en ferry de Malte, m’a plu d’emblée. Tout ici respire le calme, la sérénité. Loin de l’agitation qui anime en permanence sa grande sœur, de l’autre côté du détroit. Gozo, où il faut aller après une découverte culturelle de Malte, est une île vitaminante. Elle donne envie de bouger : marche, vélo… tout y passe.

Des salines en bord de mer, taillées dans le roc du temps des Romains.
Des salines en bord de mer, taillées dans le roc du temps des Romains.

Inutile de le cacher, j’aime bien les vieilles pierres, en tout genre. Ici aussi, je suis servi. Parfois de manière aussi surprenante que ravissante. Là c’est une petite chapelle en pleine nature, au détour d’un sentier. Ici, un moulin à vent. Ou encore ces salines, en bord de mer, taillées dans la roche du temps des Romains. Géométriques, les bassins s’alignent sur une sorte de plateau que les vagues ont constitué au fil du temps sur les falaises.

Sur son piton rocheux, la cité médiévale de Victoria.
Sur son piton rocheux, la cité médiévale de Victoria.

Impressionnantes ruines

Evidemment, le patrimoine de Gozo ne se résume pas à cela. Chaque localité a son église, souvent fort ancienne et toujours démesurée. A commencer par la petite capitale de l’île, baptisée Victoria lors du jubilé de la reine, en 1897. Mais ici, elle s’appelle toujours Rabat, son ancien nom… A l’entrée de la citadelle médiévale qui domine la ville sur son piton, la cathédrale, grande et richement décorée, ne déroge pas à la règle. En-dessous, la vieille ville offre aussi une belle basilique, du XVIIe, enchâssée dans un dédale de ruelles.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

A quelques km de là se trouvent les impressionnantes ruines de Ggantija. Inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, ce sont les restes de deux temples mégalithiques parmi les plus anciens du monde. Particulièrement imposants, ils datent de l’âge de pierre et du néolithique, plus de  5 000 ans av. J.C. L’ensemble offre une vue magnifique –la raison du choix du site ? – sur tout le sud de Gozo et ses voisines.

A Comino, se faufiler en kayak dans les corridors creusés par la mer.
A Comino, se faufiler en kayak dans les corridors creusés par la mer.

Se faufiler en kayak

A commencer par Comino. La plus petite des trois îles n’est pas très éloignée. J’ai fait la traversée en kayak, cela prend moins d’une heure, histoire d’admirer ses côtes sauvages. Nombre de films célèbres y ont été tournés depuis le Comte de Monte-Cristo –dans les deux versions– jusqu’à Gladiator en passant par la série Games of Thrones.  Il n’y a qu’un hôtel, pas de voitures : l’endroit attire beaucoup de monde, surtout à la belle saison. On vient se prélasser dans le « blue lagoon », une crique qui n’a rien à envier aux atolls polynésiens. Mais personne, évidemment, là où je vais me faufiler dans ma petite embarcation. Des espèces de corridors formés par les rochers, des grottes dont le fond sablonneux semble éclairé par des projecteurs tant il est lumineux.

Retour à Gozo, cette fois pour sacrifier à un must : mon baptême de plongée. L’île est réputée pour ses spots, la beauté de ses fonds et de sa faune. La preuve, Jason, mon moniteur qui est un ancien instructeur de l’armée britannique, s’est fixé ici pour cette raison. Ce serait sacrilège que de ne pas y goûter. Les eaux sont translucides, même dans le port de Marsalforn, la petite station balnéaire du nord de Gozo où je réside. Il est même le cadre de bon nombre de séances, pas seulement d’initiation. Pour notre part, nous allons un peu plus loin, près d’un grand site d’anciennes salines, dans un décor autrement plus agréable. Sympa, cette première ! Elle donne envie de persévérer, ne serait-ce que pour revenir à Gozo. Et s’essayer, comme dans le mémorable film, au Grand Bleu.

Gozo est particulièrement réputée pour ses beaux spots de plongée, tout autour de l’île.
Gozo est particulièrement réputée pour ses beaux spots de plongée, tout autour de l’île.

Informations pratiques

Office de tourisme www.visitmalta.com

Y aller avec Transavia. Au départ de Paris-Orly, deux vols par semaine, le lundi et le jeudi,  à destination de La Valette de la fin avril jusqu’à fin octobre. Pour trouver votre billet d’avion Transavia au meilleur prix, utilisez notre comparateur de vols.

Un guide : « Malte et Gozo » aux éditions Lonely Planet (16,5 euros) très complet aussi bien dans le domaine culturel que sportif, notamment la plongée.

Bonnes adresses à Gozo

Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

Laisser un commentaire

Share via
Copy link