Madère, le jardin de l’Atlantique