Vous êtes ici >>

Les montagnes de Mavrovo

Hier soir, après la rando nous avons pris le cap plus au sud pour le parc national de Mavrovo. D’une superficie de 73 088 hectares, il est composé de plusieurs chaînes montagneuses : Korab et Desat le long de la frontière albanaise et Bistra sur les hauteurs du lac Mavrovo. C’est un des plus beaux terrains d’aventure de Macédoine pour les montagnards. C’est aussi un refuge pour un grand nombre d’espèces animales et végétales, parfois très rares, comme le lynx, l’ours brun, le loup, etc.

Nous nous sommes installés sur la rive ouest du lac Mavrovo dans un hôtel aux formes étranges. A l’intérieur de la salle à manger, un ours et trois oursons trônent près du comptoir. Ce type de trophée est encore fréquent dans la région. Ce soir, nous dégustons une belle truite pêchée dans le lac.

Balade mouillée sur le massif de Bistra et grotte de Mavrovo

Bistra est un des trois massifs qui jalonnent le parc national Mavrovo, pas forcément le plus impressionnant mais sans doute le plus connu car il abrite la station de ski de Zare Lazareski.

On part s’y balader en compagnie de Kostantin Cirivini (kciriviri[at]hotmail.com), le Président des accompagnateurs et guides de montagne en Macédoine. Très vite, le temps se gâte et notre objectif d’ascension du Mednenitsa (2163 m) tombe à l’eau. D’ailleurs, nous ne traînons pas dans les parages et rentrons prendre le pique-nique à l’hôtel.
Nouvelle frustration : j’aurais bien grimpé un peu plus haut.

Nous passons l’après-midi à visiter la grotte de Sharkova Dupka situé au cœur de la station touristique de Mavrovo. Découverte pendant la seconde guerre mondiale, elle se situe à environ 20 mètres sous terre. Sa température, comprise entre 10 et 12°C nous rafraîchit un peu plus. Stalactites et stalagmites couverts de coraux nous entourent. La faune est abondante : chauve-souris, lézards, araignées,

On file ensuite voir la maison du parc national ouverte depuis trois jours seulement. Et retour à l’hôtel. J’en profite pour aller faire un petit tour sur les rives du lac, d’autant que le temps semble revenir au beau fixe. Long de 12 km sur 3 km de large, le lac artificiel a englouti l’ancien village de Mavrovi Anovi dans les années 50. On peut encore voir le toit de l’Eglise sortant des eaux.

Ce soir, le patron de l’hôtel s’est un peu foutu de notre gueule en nous servant des raviolis en boîte.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Galicnik et le Monastère Sveti Joan Bigorski

Court transfert jusqu’au village de Galicnik où nous démarrons notre randonnée. Quasi désert, car composé essentiellement de résidences secondaires, le village est surtout réputé pour la célébration de son mariage traditionnel. Tous les ans, à la mi-juillet, les villageois perdurent le folklore local selon lequel les hommes partaient travailler loin de chez eux des mois durant pour revenir se marier en juillet. C’est alors l’occasion de célébrer le couple élu pour l’occasion et de vivre une grande fête de deux jours qui attire des milliers de spectateurs.

La randonnée nous conduit dans la vallée de Radika dont les eaux de la rivière sont réputées pour être parmi les plus limpides du pays. C’est un excellent spot pour pêcher la truite si j’en crois les habitants du coin.

On file pour le monastère orthodoxe de Svéti Jovan (Saint-Jean) Bigorski dont les premières fondations remontent à 1020. Le konak (habitat destiné aux invités), la salle à manger, le salon, la cuisine, la bibliothèque, les cellules des moines et la galerie des icônes ont été complètement réduits en cendres le 30 septembre 2009 suite à un cours circuit électrique. Par chance, les flammes n’ont pas atteint l’église qui abrite les icônes et l’iconostase.

Dans l’Eglise, un invité nous fait le détail de l’iconostase en bois sculpté qui date du XIXème. Composé de plus de 700 figurines, il retrace des scènes de la Bible. On peut y observer la finesse du travail des artistes, notamment les colonnes réalisées d’un seul bloc à partir d’un tronc de noyer.

Transfert pour Ohrid, toujours plus au sud.


Voyage expérimental en Macédoine réalisé avec Destination Queyras, spécialiste des randonnées dans le Queyras et ailleurs

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link