Vous êtes ici >>

J’ai testé les Hôtels et Chalets de tradition en Suisse

Trois jours d’affilée, j’ai eu l’occasion de séjourner dans les établissements portant le label « Hôtels et Chalets de tradition » en Suisse. Dans ce pays, ce sont les trois seuls du groupement qui en comporte 28 au total répartis dans les Alpes. Ceux-là sont implantés dans différentes régions mais toujours en montagne comme le veut la charte. Tantôt en 3 et tantôt en 4 étoiles, je suis ainsi allé d’une station de ski à l’autre : de Leysin à Adelboden et enfin à Zermatt.

zermatt

Le Grand Chalet à Leysin

Première étape, Leysin, dans les Alpes vaudoises. Durant plusieurs décennies, jusqu’au tournant des années 2000,  c’était une destination bien connue des inconditionnels du Club Med.

Déjà bien présents à l’époque, les élèves des grandes écoles internationales installées ici les ont remplacés en nombre. Ils sont aujourd’hui 1 200, de 110 nationalités différentes ! Juste avant de parvenir au Grand Chalet, perché au-dessus de la station, on passe d’ailleurs devant la magnifique Leysin American School. Sur la liste des anciens élèves figure un certain Sylvester Stallone.

chambre

« Les familles de ces étudiants, m’explique Jacky Bonelli qui tient avec son épouse Lysiane les rênes du Grand Chalet, constituent une part importante de notre clientèle. »  Tout comme elles, j’ai été séduit par l’aspect chaleureux des lieux. L’hôtel d’une trentaine de chambres a été entièrement rénové en 2014. A grands frais, puisqu’il a fallu 3,5 millions de francs suisses.

Troisième génération à la tête du Grand Chalet, les Bonelli aiment le bois. Et ça se voit. Il y en partout : au sol, sur les murs, au plafond. Du vieux, en réutilisant d’anciens planchers ; du récent, importé d’un peu partout. « Entre les chambres et les salles de restaurant, nous avons un peu plus de 400 rosaces d’ornement sculptées à la main », me dit encore Jacky, en riant.

DSC00367

Toutes ces boiseries ont le don de me mettre à l’aise. Je me sens bien ici, d’autant que l’endroit est au calme. Pas de piscine ni spa, du moins pas encore, parce qu’il y a bien un projet mais qui demande à mûrir. Pour me délasser après le ski ou après les multiples activités possibles à Leysin –notamment le curling sur la belle patinoire, et tout à côté le toboganning– j’ai à ma disposition un accueillant jacuzzi en plein air. Avec en prime une belle vue sur Leysin et la vallée.

Le Grand Chalet est un endroit accueillant et chaleureux.

- Prix modérés, tarifs avantageux pour les familles
- Départ et retour skis au pied
- Situé à 300 m de la dernière station ferroviaire de Leysin
- Hôtel excentré (navettes gratuites de la station pour se rendre au village)

 

Le Beau Site à Adelboden

Dans l’Oberland bernois, Adelboden est un village que les amateurs de ski de compétition connaissent bien pour voir s’y dérouler une manche toujours très spectaculaire de la coupe du monde. La course attire chaque année des dizaines de milliers de spectateurs. Ici, le ski est roi : quelque 210 km de pistes sur l’ensemble du domaine Adelboden-Lenk. C’est le troisième plus important de Suisse.

La région est vraiment belle, avec de superbes panoramas. J’ai aimé m’y promener en raquettes à neige. Cette agréable balade nous a menés vers le rocher du Chäli et les spectaculaires cascades d’Engstlialp, qui se jettent de 600 m de haut.

225-gross-09

J’ai marché en compagnie de Markus Luder qui, avec son épouse Evelyn, gère l’hôtel Beau Site et n’hésite pas à accompagner ses clients à l’occasion. Son établissement de 36 chambres est situé en plein centre d’Adelboden et arbore quatre étoiles.

Au retour, j’ai connu une première dans un… gigantesque tonneau. Eh oui, tout droit importé de Finlande et installé sur l’une des terrasses de l’hôtel, il abrite en fait un grand sauna. Pour faire bonne mesure, j’ai ensuite passé un autre bon moment tout à côté dans le large baquet rempli d’eau chaude. En plein air cette fois.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

18959355

Pour ce qui est du wellness, le Beau Site en connaît un rayon. Il dispose en effet d’installations complètes en sous-sol. Le grand spa doté de sauna, hammam –avec une belle salle de repos– ainsi que les cabines de massage m’ont ainsi fait forte impression.

Par une entrée séparée, j’accède enfin à la salle de fitness, vraiment bien équipée. Tellement bien que des habitants d’Adelboden viennent en profiter aussi, en adhérant à la structure créée pour l’occasion. Mais ce soir-là, personne d’autre que nous. Donc aucune excuse pour ne pas s’escrimer sur les machines !

Le Beau Site est ce qu’on appelle une valeur sûre, un hôtel  bien agréable et bien équipé.

- Equipements de wellness et de fitness
- Superficie des chambres
- Situation centrale dans le village (à 800 m des remontées)
- Déco vieillissante des salles de restaurant

28 adresses dans les Alpes

Créé en 1991, « Hôtels et Chalets de tradition » est un groupement d’hôtels de montagne dont la devise est très simple : « être chez nous comme chez vous ». Ce sont des 3 et 4* qui ont la particularité d’être des établissements indépendants, souvent tenus par la même famille depuis plusieurs générations. Ils privilégient le charme et le bien-être, la gastronomie et bien sûr la tradition.

Le groupement tisse ses liens patiemment. Les critères d’admission sont en effet très stricts pour ne pas galvauder ses règles d’or. Pour son 25e anniversaire, il propose 28 adresses dans les Alpes, tant en France qu’en Italie –dans le Val d’Aoste– et en Suisse.

Le groupement propose toutes sortes de bons plans et notamment un séjour combiné « transski » dans plusieurs stations avec transfert de bagages. Des offres et animations sont bien sûr également prévues en été.

L’Ambiance à Zermatt

Faut-il encore présenter Zermatt, dans le Valais ? Le haut lieu du ski et de l’alpinisme par excellence. Un domaine exceptionnel, qui s’étend d’ailleurs jusqu’en Italie, face à ce sommet emblématique qu’est le Cervin. Chaque année, un bon millier de grimpeurs essaie d’arriver à son sommet. Moins d’un sur dix y parvient.

chambre double superieure

De prime abord, rien ne distingue l’hôtel Ambiance des autres établissements -plus d’une centaine- qui jalonnent la bourgade. Un chalet parmi d’autres dans une rue calme, non loin du Vispa, le torrent qui sépare Zermatt en deux. Sitôt poussée la porte, j’ai eu un petit choc tant les lieux sont élégants, d’un raffinement dépouillé du meilleur effet. L’Ambiance affiche 3 étoiles mais pourrait en remontrer à bien des établissements de catégorie supérieure.

C’est une ancienne pension de famille, créée à la fin des années 1940. Agrandie et embellie au fil des années, elle a été rénovée de fond en comble en 2014. Hannelore, la fille des fondateurs, et son mari Alain Köslich vous content bien volontiers leur histoire. D’ailleurs, ils l’ont mise en ligne sur le site de l’hôtel. C’est vrai que la ténacité de cette famille, soudée autour du chalet, est touchante. Elle donne le ton et … l’ambiance de l’hôtel, qui compte 30 chambres.

ambiance_kueche_02

Et autant j’ai apprécié la déco, autant la cuisine m’a plu. Il faut dire que le maître des lieux, fervent admirateur de Bocuse, est un chef enthousiaste et expérimenté. Il fait d’ailleurs partie de la Guilde suisse des restaurateurs-cuisiniers. Aujourd’hui, il ne tient plus les fourneaux. Mais il a transmis sa passion à son fils Alain. Formé dans plusieurs maisons réputées, celui-ci ajoute une touche novatrice à la carte.

L’un dans l’autre, j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette maison. Dans un endroit comme Zermatt, où le prix du mètre carré atteint lui aussi des sommets vertigineux, voilà une excellente adresse.

- Déco très contemporaine et raffinée
- Situation calme avec vue sur le Cervin
- Excellent rapport qualité-prix vu les prix pratiqués à Zermatt
- Bonne table
- Aucun
Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

Laisser un commentaire

Share via
Copy link