Isafjordur – Blonduos : le voyage à la russe