Vous êtes ici >>

Guide Comores

Carte d’identité

  • Intitulé officiel du pays : Union des Comores
  • Capitale : Moroni
  • Superficie : 2170 km2
  • Population : 731 775 habitants
  • Peuples et ethnies : Comoriens, Malgaches, Africains, Français, minorités indiennes…
  • Langues : Comorien, Français, Arabe, Swahili.
  • Religions : Islam, christinisme et minorités tamoules.
  • Fêtes et festivals : Jour de l’an (1er janvier), « Sherehi Ya Wuhuru Wa Massina » ou fête de l’indépendance (6 juillet), fête du travail (1er mai), et toutes les fêtes des différentes religions présentes à travers l’Union des Comores. Sans oublier la spectaculaire tradition du « grand mariage ».
  • Plats nationaux : le « Ndrovi na nazi » (bananes vertes au coco), le « cari » (viande ou poisson en sauce et aux épices – safran), les « samoussas » (beignets d’influence indienne), « l’embrevade » ou pois d’Angole, les poissons et fruits de mer, tous les fruits et légumes de l’Océan Indien : chouchou, manioc, fruit de l’arbre à pain, cœur de palmier, mangue, bananes ainsi que la vanille, la cannelle et les épices (muscade, clou de girofle)…
  • Décalage horaire : + 1h en été ; + 2h en hiver par rapport à la France.
  • Poids et mesures : système métrique
  • Monnaie : Franc des Comores (KMF)
  • Electricité : 220 V/50 Hz ; approvisionnement en électricité insuffisant impliquant de nombreuses coupures.
  • Indicatif téléphonique (depuis la France) : + 00 269 + n° du correspondant
  • Durée de vol : Environ 13h depuis Paris avec une escale
  • Entrée et séjour : Guide des formalités


Agrandir le plan

Transports

S’y rendre : Vols réguliers depuis Paris, avec une escale (Antanarivo, Nossi Be…) jusqu’à l’aéroport Prince Said Ibrahim (anciennement Hahaya), à Moroni, avec Air Madagascar, Air Austral…

Bon plan : Pour réserver votre billet d’avion, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur de vols.

Se déplacer sur place :

  • Les déplacements à travers l’Union des Comores sont plutôt difficiles et relèvent souvent du système D, en parlant aux habitants !
  • En avion et en bateau : Air Austral effectue le vol Mayotte – Grande Comore. Comores Aviation assure les liaisons inter-îles. Plus sûrs, des bateaux (Tatringa, le Dauphin…) permettent de rallier les différentes îles. Fréquences et horaires toutefois aléatoires. Le Maria Galanta assure quant à lui le trajet Mayotte – Grande Comore.
  • En bus : réseau inexistant.
  • En voiture : Pas de loueurs de véhicules officiels. En arrivant sur place, certains particuliers proposent de louer leur voiture.
  • En taxi : rares, il faut les héler pour qu’ils s’arrêtent. Des taxis-brousse (à plusieurs personnes) attendent souvent près des lieux animés (marchés, etc).

Bon plan : Pour réserver votre location de voiture, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur de prix de location de voiture.

Crédit Photo : The Lizard Queen
Santé

Respectez scrupuleusement les règles d’hygiène de base (se laver les mains avant de manger, laver fruits et légumes, consommer des aliments bien cuits…)… et pensez à boire suffisamment ! Les principaux dangers viennent du soleil (crème solaire haute protection, couvre-chef et lunettes noires sont de rigueur). Attention également au paludisme et au « chikungunya » transmis par les moustiques (répulsif et vêtements couvrants nécessaires en soirée ; traitement antipaludéen à envisager). Les vaccinations contre le DTP, l’hépatite A et B sont vivement recommandées.

De manière générale, consultez votre médecin avant de partir afin de mettre à jour vos vaccins et de vous constituer une trousse préventive de pharmacie.

Sécurité

Plusieurs mesures de sécurité doivent être envisagées aux Comores, suite à la recrudescence de la criminalité (vols…). Il faut absolument veiller à éviter tout signe ostentatoire de richesse et faire attention à ses valeurs (notamment sur la plage et dans les hébergements). L’Islam modéré étant majoritaire aux Comores, il est conseillé de porter des tenues sobres et  d’éviter de s’exhiber outre mesure, notamment sur les plages et surtout durant la période du ramadan. La baignade est par ailleurs interdite aux femmes sur les plages de Grande Comore (à l’exception pour le moment de la plage privée de Maloudja). La consommation d’alcool sur la voie publique est passible d’emprisonnement. En Grande Comore, le massif volcanique du Karthala présente également des secousses occasionnelles.
De manière générale, le site du Ministère des Affaires étrangères préconise : « Les Français qui se trouveraient de passage aux Comores, quelle que soit l’île, sont vivement invités à se faire connaître auprès du consulat de France à Moroni ou Anjouan ».

Veuillez consulter le site du Ministère des Affaires étrangères pour plus d’informations.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Climat : quand partir ?

Le climat des Comores est intertropical, alternant deux saisons : la saison chaude et humide de novembre à avril et la saison fraîche et sèche de mai à octobre. Le beau temps est généralement constant, permettant un séjour agréable quelque soit la période de l’année.

Crédit Photo : Comoro Islands Venture

Que voir, que faire ?

  • La Grande Comore ou « Ngazidja » : lac salé, chaîne du dragon, spectaculaire volcan Karthala culminant à 2361 mètres, Trou du Prophète (crique où se serait réfugié Mahomet), musée de Moroni, balade à travers la forêt tropicale à la découverte des orchidées sauvages, observation des mangoustes, vieille ville de Moroni, farniente sur les plages…
  • Mohéli ou « Moili » : observation des roussettes de Livingstone (chauves-souris végétariennes de plus d’un mètre de diamètre), promenades éco-touristiques à travers le parc naturel, découverte de la faune du parc marin de Mohéli (tortues, dauphins)…
  • Anjouan ou « Ndzouani » : citadelle et médina de Mutsamudu, commerces indiens, cirque de Bambao (cratère d’un ancien volcan) et ses plantations d’Ylangs-ylangs.
  • Ilots de Nioumachoua
  • Mayotte

Les plus :

Cette destination privilégiée, en dehors des sentiers battus, complète agréablement un séjour plus long sur Mayotte.

Les moins :

Les revendications par rapport à l’appartenance de Mayotte, les problèmes d’accès à l’eau et à l’électricité font des Comores une destination jugée instable en terme de sécurité.

Le saviez-vous ?

Le Karthala est un volcan « strombolien » encore en activité, dont la dernière coulée de lave date de 2005.

Crédit Photo : Comoro Islands Venture

Liens utiles

Ambassade de France aux Comores
Boulevard de Strasbourg
BP 465 – Moroni
Tél. + 00 269 77 30 753
Contact : cad.moroni-ambassade@diplomatie.gouv.fr

Ambassade des Comores en France
20, rue Marbeau
75116 Paris
Tél. 01 40 67 90 54

Informations touristiques sur www.comores-online.com

Grégory ROHART

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

2 commentaires au sujet de “Guide Comores”

  1. Très bel article qui valorise la richesse naturelle et culturelle des îles Comores (malgré toutefois quelques exagérations au niveau des conseils de sécurité).

    Répondre
  2. Bonjour,
    Les conseils de securite sont completement inappropries, les femmes ont le droit de se baigner dans toutes les plages des Comores. Comcernant le reste, c’est a dire les vols ou les signes ostentatoires de richesse, comme dans tout pays c’est une question de bon sens. Les Comores n’ont jamais ete un pays violent, et l’accueil des touristes est en general des plus chaleureux.
    Il serait bien de revoir vos informations. Malheureusement tres peu d’informations sont disponibles en ligne sur cet archipel pourtant riche en diversite et authenticite. Mais cela est en train de changer.
    Des sites tels que : https:\comores.travel.blog vous donneront des infos supplementaires et peut etre plus a jour.
    Autrement tres bel article! merci 🙂
    Cordialement,

    Répondre

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap