Vous êtes ici >>

Fenêtre culturelle dans le dédale de Pompéi

Que la cité antique ensevelie soit aussi intégrée à la ville nouvelle de Pompéi ajoute au trouble. Après tout, découvre-t-on en quadrillant littéralement les rues pavées, la ville de villégiature romaine ne devait pas beaucoup différer de son homologue contemporaine. Grande place rectangulaire encadrée par trois portiques, le forum devait résonner de cris et surenchères sous son marché couvert, où l’on s’approvisionnait de viande, poissons et légumes frais. Rue de l’Abondance, la demeure de Julia Flexi étalait son luxe sur tout un îlot, doté de bains qui étaient loués au public ; les clients attendaient leur tour dans une vaste cour toujours dotée de sièges. Quant à la maison des Vettii, comme tant d’autres villas fastueuses dans leur rouge pompéien, elle regorgeait de fresques aussi vivaces que son jardin privé, jusque dans la cuisine ornée de saynètes érotiques.

Exception faite d’Herculanum, sa voisine, nul autre endroit au monde ne n’incarne la vie dans l’Antiquité, privée comme publique, avec autant de réalisme. Ici, une mosaïque avertit qu’un chien monte la garde. Là, un comptoir en marbre incite à manger sur le pouce, dans un thermopolium ancêtre des fast-foods. Ailleurs, une façade faisait figure de tribune électorale. Monte-charge, mosaïque servant de réflecteur la nuit tombée, passage piéton adapté à la circulation d’une carriole… « Pompéi était un grand carrefour commercial et culturel, baigné par le monde méditerranéen, mais aussi de la mer Noire, du Proche-Orient. Ce syncrétisme a produit une incroyable richesse ! », s’enthousiasme Elio, notre guide dans ces pages d’histoire.

L’imagination se débride une fois l’effroi surmonté. Comment ne pas associer à ces magnifiques témoignages, découverts par hasard vers 1600 et fouillés aux 4/5 aujourd’hui, la terrible catastrophe humaine produite par l’éruption de l’automne 79 ? « Pas plus que les habitants ayant fui les lieux, trouvant la mort sur le littoral, ceux qui restèrent n’échappèrent à l’éruption du Vésuve, asphyxiés dans les sous-sols de leur maison », rappelle Eldio. Au fond d’un jardin, une vitrine laisse sans voix : sur le côté, gisant face contre terre ou tentant un dernier mouvement, des corps d’enfants et d’adultes sont moulés dans leur souffrance ; réduits en cendres, leurs cadavres ont laissé des cavités dans lesquelles on a coulé du plâtre. Impossible d’évaluer le nombre de victimes. D’après la capacité de l’amphithéâtre toutefois, on estime qu’entre 15 000 et 20 000 personnes vivaient à Pompéi, conquises par la baie de Naples et « le Mont », gorgé d’abricots sucrés et de succulentes tomates cerise…

« C’est en se remémorant les poèmes d’Homère que Pline l’Ancien, alors commandant de la flotille romaine, réalise que le Vésuve est un volcan : son neveu l’avait averti d’une fumée intrigante, consécutive à un tremblement de terre. » Ironie de l’histoire, le naturaliste tant amoureux de « la clémence perpétuelle du ciel » de ce coin d’Italie, périt sous les foudres de Vulcain en tentant de secourir les Pompéiens.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Le guide est prolixe et la pause pique-nique est bienvenue. « Ouais, c’est pas mal, mais bon… », souffle Aurélien, apparemment moins conquis que sa mère. « Ca aurait peut-être été mieux en visite libre, avec un audio-guide », ose Etienne. Plan en main, tout le monde retrouve un second souffle. Aux panonceaux explicites qui flèchent le lupanar puis détaillent les prestations qui y sont proposées, Emma préfère les pavés entaillés d’ornières et y improvise une marelle. Les derniers sourires vont à la villa des Mystères, à l’autre bout du site. À la fois maison patricienne et exploitation agricole, la magnifique demeure exhibe d’impressionnants volumes, pavés de marbre noir et blanc. Parmi les fresques, une saga initie aux rites de Dyonisos, dévoilant une femme à différentes étapes de sa vie. Mise au jour en 1929, elle a été exécutée neuf ans avant l’ensevelissement de Pompéi.…

En savoir plus :


Voyage famille organisé par Terres d’Aventure, spécialiste du voyage à pied dans le monde.

Avatar

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap