Vous êtes ici >>

Entre Navarre et Aragon : les communautés royales d’Espagne

Lorsque certains choisissent la Costa Brava, le Pays Basque ou l’Andalousie pour passer leurs vacances, I-Voyages prend le contre-pied. Direction les communautés de Navarre et d’Aragon pour un périple culturel tout en couleur…

Le nord de l’Espagne  abrite deux communautés voisines aux rivalités séculaires. La Navarre avec sa capitale Pampelune, et l’Aragon avec Saragosse. Entre les Pyrénées et la vallée de l’Ebre, ces deux communautés sont les anciens fiefs de rois d’antan. Aujourd’hui subsiste encore les traces de leurs passages.

San juan de la pena
San juan de la pena

Merveilles des temps anciens

En quittant la N-240 venant de Jaca pour rejoindre la A-1603, il faut avoir le cœur bien accroché.

La route serpente et se perd rapidement dans des décors pré-méditerranéens. Végétation rase, pins, sols calcaires défilent à travers les vitres du minibus. Arrivés à quelques 900 mètres d’altitude, au détour d’un virage un peu trop serré, se dresse à flanc de rocher, le cloître San Juan de la Pena.

Si les origines du bâtiment sont assez floues, le monument lui, est bien visible. Environ 70 mètres de longueur pour 5 à 6 mètres de hauteur taillés dans la pierre du pays. Un chef-d’oeuvre architectural. Bastion chrétien durant l’occupation musulmane, fondé par Galindo II Aznárez en 920, le monument est  aujourd’hui un lieu de rendez-vous pour les pèlerins sur la route de St Jacques.

Troglodyte et aux abords de la route, il n’est accessible qu’en rejoignant un peu plus haut le parking. Là, un autre monastère construit lui, au 13ème siècle, bénéficie de navettes de transports pour emmener le curieux.

Sadabà

En s’enfonçant plus au sud, à la frontière entre Navarre et Aragon, au Nord Est du parque Natural Bardenas Reales, un château règne en maître.  Datant du 13ème siècle, le château de Sadabà se fond parfaitement dans la plaine des cinco villas. Plus de 1000m² de pierres d’architecture cistercienne, soit presque 40m de longueur pour 30m de largeur ne passent pas inaperçues.

Avec ses sept tours et ses quatre d’angles, le château de Sadabà s’inscrit comme l’un des monuments phares de la région.

Parque Natural Bardenas Reales
Parque Natural Bardenas Reales

Ruines et tours de guet

Tous les châteaux de la région ne bénéficient pas d’un état de préservation aussi avancé que celui de Sadabà.

Certains même, doivent plus à l’imagination qu’au visuel. C’est le cas du château de Pena Flore. Après 3h30 de randonnée dans le Parque Natural Bardenas Reales, entre cistes cotonneux, plaques d’albâtres, marnes assemblées et barrancos, une tour accueille le randonneur assoiffé.

Du haut de sa colline, les ruines de Pena Flore abritent de nombreuses légendes et histoires du pays. Une d’entre elle veut que de peur des attaques mozarabes, le roi de Navarre y ait fait enfermer sa fille pour la protéger. Aujourd’hui, les vestiges du château, une cheminée sur un pan de colline sont les seuls à connaître réellement la vérité…

Le château de terre des Bardenas : Castildetierra

Symbole des Bardenas, le Castildetierra semble tout droit sorti d’un épisode de Lucky Luke.

Semblable à une termitière géante, ce conglomérat de marnes, victime de l’érosion fait le bonheur des touristes en quête de dépaysement. En effet, sur plus de 40 000 hectares de déserts quasi « ouest américain », c’est dans le secteur de Cortinas qu’il faut se rendre pour trouver l’objet de toutes les convoitises. Avec ses 6 à 7 mètres de hauteur, sa forme dite en cheminée de fée, sa coiffe, on comprend vite qu’une forme aussi saugrenue ai pu retenir l’attention…

Castildetierra, symbole des Bardenas
Castildetierra, symbole des Bardenas

Ruta de los Castillos en Navarra

La liste des centres culturels d’intérêts en Navarre et Aragon est assez impressionnante.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Cultura.
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France), Feelingo (hébergements durables en France, Espagne, Portugal, Italie et Grèce) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope. Louez votre van/fourgon camping-car sur Yescapa (30 € de réduction avec le code FALLFORFUN22 si vous réservez en octobre).
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Entre ruines, châteaux d’époques, vestiges mozarabes, les communautés ont décidé de créer des sentiers du patrimoine.

A ce sujet, La ruta de los Castillos y fortalezas est un itinéraire de 4 parcours présentant 19 points stratégiques du Nord au Sud de la Navare.

Sur cette route des chemins et forteresses, il ne faut surtout pas manquer  le village abandonné de Rada. Perché sur le haut de sa colline, le village construit entre le XIIème et le XIIIème siècle est classé Bien d’Intérêt Culturel au patrimoine espagnol (BIC).

Un site grandeur nature et labyrinthique sur plus de 12 500m² où  rien n’a disparu… à part quelques pierres.

Village de Rada
Village de Rada

Influences mozarabes

Très présente en Navarre et Aragon, la culture mozarabe se retrouve sur une grande partie des bâtiments datant d’avant le XIème siècle.

Chrétiens mais d’influences arabes, leur culture est reconnaissable aux nombreux édifices marqués par l’utilisation des entrelacs végétaux taillés dans le stuc. Mais aussi l’utilisation d’albâtre comme pièces ornementales.

Olite : Résidence des rois de Navarre

Petite perle au milieu de la grande communauté de Navarre, Olite, est désignée comme la citée des rois de Navarre.

Avec ses petites ruelles pavées, sa muraille, sa place centrale (plaza de los Teobaldas) et surtout son château, le Palacio Real divisé en 2 : palacio viejo et palacio nuevo, la ville vit aujourd’hui au rythme du tourisme.

Construit au 13ème siecle par Sanche VII de Navarre, le château sera consolidé quelques années après par ses successeurs, Thibaud I et Thibaud II. D’abord défensif, l’embleme d’Olite va vite devenir résidentiel. Considéré à l’époque comme l’un des plus beaux palais d’Europe, aujourd’hui, c’est en tant qu’hôtel (parador) de prestige qu’il a trouvé sa place.

Alors, roi de Navarre ou simple curieux, peu importe c’est le moment de se rendre en Espagne pour dormir dans un vrai palais d’antan…

Olite, la citée des rois de Navarre
Olite, la citée des rois de Navarre

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

En bus depuis la gare de Pau avec un départ organisé par Sur Les Hauteurs

Quand partir ?

On peut se rendre en Navarre et Aragon quasiment toute l’année mais la meilleure période est sans aucun doute le mois de septembre.

En savoir plus

 

Passionné de voyage et de grands espaces, la description du flaneur chère à Kundera semble véritablement me coller à la peau.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap