Vous êtes ici >>

Croisière aux petites îles de la Sonde

Après les îles Gili, nous sommes revenus pour une nuit sur Senggigi car c’est de là que partait notre croisière de quatre jours pour rejoindre l’île de Florès à travers les petites îles de la Sonde.

Pour être franc, nous n’avons pas trop eu le choix sur la croisière. Plutôt limité en budget, une seule partait dans notre créneau de date, celle de Kencana Tours (www.kencanaadventure.com). Contrairement à celle de Perama, elle ne fait pas un aller-retour vers Florès depuis Lombok mais juste l’aller. Le retour doit se faire par nos propres moyens. Pour nous pas d’autres choix que de prendre l’avion. On en a eu pour 1 500 000 Rps la croisière et 1 700 000 pour le vol retour sur Denpasar à Bali.

Le premier jour, la navigation sur le bateau dure en réalité très peu de temps. L’organisateur passe nous prendre à l’hôtel avec une heure de retard et on ne décollera ensuite que deux heures plus tard de Senggigi, faute à une organisation des plus désordonnées. Il faut dire que quatre bateaux vont partir ce jour avec à son bord une dizaine de voyageurs et qu’il est obligatoire de commander avant de partir toutes ses boissons pour l’ensemble de la croisière. Une belle pagaille !

Et ce n’est pas en bateau que nous quittons la ville mais en bus pour rejoindre le port de Labuhan Lombok à l’autre bout de l’île. Bref, nous embarquons sur le bateau vers 16h00. Deux heures plus tard, le soleil se couche sur la mer de Florès.

Nous sommes seize à bord du bateau de toute nationalité : des hollandais, des catalans, des allemands, des français et des suisses. A l’intérieur, c’est plutôt spartiate et sans confort. Tout le monde mange sur le pont à même le plancher. Pour dormir, il faut monter sur le pont supérieur où des matelas ont été installés en rang d’oignons. Bref, en toute intimité !

La première nuit s’est finalement plutôt bien passée grâce aux boule-quiès que j’avais emporté. Bon, les matelas sont un peu petit à l’image des indonésiens.

Cascade de Moyo

Le second jour, direction l’île de Moyo au nord de Sumbawa. On y fait une courte escale pour découvrir une cascade à quelques minutes de marche. L’endroit est charmant.
Le prochain arrêt se fera sur l’île de Satonda. Le bateau stoppe les moteurs à une cinquantaine de mètres du ponton. C’est à la nage que nous rejoignons l’île. Les coraux sont intéressants et pas mal d’espèces de poissons se laissent observer en snorkeling. A l’intérieur de l’île, on peut y voir un lac d’eau douce. Si c’est plutôt rare dans le coin, ça n’est pas trop le cas chez nous.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Cultura.
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France), Feelingo (hébergements durables en France, Espagne, Portugal, Italie et Grèce) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope. Louez votre van/fourgon camping-car sur Yescapa (30 € de réduction avec le code FALLFORFUN22 si vous réservez en octobre).
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

Les deux premiers jours de croisière ont été un peu décevants. On attend beaucoup de ce troisième jour à la rencontre des dragons de Komodo.
La matinée débute par une balade sur Gili Laba face à Komodo island. C’est court mais la montée sur la colline est raide et ça vaut franchement le coup. Là haut, le paysage à 360° est l’un des plus beaux panoramas du voyage.

Gili Laba

Le bateau reprend la mer pour Komodo. Sur place, les rangers du parc national nous accueillent pour une balade à la découverte des dragons de Komodo, le plus grand varan au monde. Taillé dans un corps massif aux allures de dinosaures, les varans de Komodo sont carnivores. Ils sont capables de tuer un homme d’une simple morsure ; les bactéries achevant l’homme en vingt quatre heures. On dénombre actuellement 1300 varans sur l’île de Komodo dont trois fois plus de femelles que de mâles. Une énigme pour les scientifiques.

Dragon de Komodo

Pour le dernier jour de la croisière, nous mettons le cap sur l’île voisine de Rinca. Elle aussi fait partie intégrante du parc national de Komodo car elle abrite un peu plus de 1000 varans. La balade est plus longue et plus sympa qu’à Komodo et on verra aussi un varan en pleine nature le long de la rivière presque asséchée. On peut aussi voir des buffles mais nous n’en n’avons pas vu. Pas mal de macaques traînent non loin des baraquements des rangers et aussi des cerfs et des biches.

Pulau Kelo

Avant de rejoindre l’île de Florès, terminus de la croisière, nous passons par Pulau Kelo. C’est un excellent spot de snorkeling. On peut notamment y voir des raies manta. Belle plage de sable blanc pour se prélasser.

Dès l’arrivée à Labuanbajo sur l’île de Florès, nous ne trainons pas pour trouver une place dans un hôtel. Beaucoup de croisières se terminent ici et pourtant les possibilités d’hébergements bon marchés ne sont pas légions. On passera les deux dernières nuits chez Félix sur les hauteurs de la ville pour 100 000 Rps la chambre. Ce n’est pas le luxe mais c’est très abordable. Belle vue sur la baie en prime.
On ne fera pas grand chose de nos journées à Florès même si les possibilités de plongée sont très intéressantes vers Komodo et si des balades sympas auraient pu être faites si on avait eu plus de temps.

Vol depuis Labuanbajo pour Denpasar via la compagnie Merpati, une compagnie indonésienne inscrite sur la liste noire officielle de la communauté européenne. Bon, heureusement, le vol se passera sans encombre. Mais en cherchant sur le net, vous verrez que des accidents arrivent ici et là. Retour sans souci à Paris avec une seule idée en tête : REVENIR!

Labuanbajo

Fondateur des blogs I-Voyages.net, www.i-trekkings.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo animaliers en Europe, Asie et Afrique.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap