Vous êtes ici >>

Alpes de Haute-Provence : Vlog 3 – Via ferrata de la grande Fistoire et du rocher de 9 heures

 

Après ma journée de rafting et de canyoning en Ubaye dans les Alpes de Haute-Provence, je vais passer une autre belle journée outdoor : le matin sur la via ferrata de la Grande Fistoire au Caire et l’après-midi à Digne-les-Bains sur celle du rocher de 9 heures.

Un vrai défi pour moi puisque j’ai le vertige 🙂

Pour lancer la vidéo de ma journée en via ferrata, clique sur  l’image ci-dessous :

 

Alpes de Haute-Provence : Via Ferrata de la Grande Fistoire et…

Vlog 3 – Poursuite de la série 100% OUTDOOR dans les Alpes de Haute-Provence. Cette fois-ci Grégory a défié son vertige en réalisant 2 via-ferrata (la Grande Fistoire et le rocher de 9 heures) 😀

Jeudi prochain, la suite 😆

🔺 Voir la vidéo et lire l'article avec les infos pratiques sur le blog : http://ht.ly/GCS930cVL1e
🔺 La vidéo sur YOUTUBE : https://youtu.be/30fd2MZzbv4
🔺 Restons en contact :
✓ BLOG VOYAGE : http://www.i-voyages.net
✓ TWITTER: https://twitter.com/@ivoyages
✓ FACEBOOK: https://www.facebook.com/ivoyages
✓ INSTAGRAM: https://www.instagram.com/i.voyages/
✓ INSTAGRAM: http://ow.ly/jFgN305XE8X

— cc Alpes de Haute-Provence Tourisme & Tourisme PACA

Publiée par I-Voyages – blog voyage & outdoor sur Vendredi 7 juillet 2017

 

La via ferrata c’est quoi ?

Si tu n’es pas un adepte de la grimpe, tu ne sais peut-être pas ce qu’est une via-ferrata. Si au contraire, l’activité t’est connue, tu peux directement passer au paragraphe suivant.

Littéralement, via ferrata signifie « chemin ferrée ». Non, il ne s’agit pas de marcher sur une voie de chemin de fer !

D’origine italienne, la via ferrata est une discipline sportive qui consiste à suivre un itinéraire sur une paroi rocheuse à l’aide d’équipements spécifiques : câbles, barreaux, passerelles et autres ponts de singe qui servent pour la progression et la sécurité.

L’équipement permet d’escalader une paroi sans avoir recours aux techniques classiques de l’escalade et de l’alpinisme. Il est indispensable d’être équipé de :

  • Casque
  • Baudrier
  • 2 longes avec absorbeur d’énergie et une dégaine reliées au baudrier
  • Gants ou mitaine VTT (conseillés)

Je vais donc faire deux des trois « Vie Ferrate » des Alpes de Haute-Provence. Il ne me restera ensuite que celle de Meichira à Prads-Haute-Bléone à découvrir.

Via ferrata de la Grande Fistoire

Via ferrata de la Grande Fistoire en autonomie

A 25 km de Sisteron dans les Hautes Terres de Provence, la via ferrata de la Grande Fistoire se trouve dans le village du Caire. Sur cette paroi calcaire de 250 m de haut, le parcours alterne passerelle, dévers, pont népalais pour finir par 3 tyroliennes de 150 m, 130 m et 220 m de long. Le parcours est côté D à TD (difficile à très difficile).

Nous prenons le matériel loué à l’office de tourisme à 100 mètres du départ de la via ferrata. Nous grimpons en petit groupe en autonomie. Je blague tout le temps pour tenter de déstresser. Le vertige est un mal qui me ronge depuis de nombreuses années et qui s’est amplifié après une chute de plus de 10 mètres en escalade. A cette époque, j’ai fait l’erreur de ne pas regrimper tout de suite après. Je sais cependant que la via ferrata est une discipline sans grand danger si on applique bien les consignes de sécurité. J’y vais donc la boule au ventre mais déterminé.

Via ferrata de la Grande Fistoire

Le vertige me prend les tripes. J’avance à petit pas, tendu comme un string.

Le sentier commence par une courte marche d’approche de 10 minutes et enchaîne par une échelle verticale que je passe sans difficulté. Puis se succèdent la vire de la lavande, le dièdre de l’homme en rose. Je suis concentré au maximum. Ma progression est plus rapide que ce que j’imaginais. A l’intersection, on laisse de côté la portion la plus difficile entre les points 7 et 13. Dans le pilier du Thym, le chêne couché et la passerelle, je suis de plus en plus dans le dur. Le vertige me prend les tripes. J’avance à petit pas, tendu comme un string.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

A la sortie de la passerelle, Manon, Cécile et Martin qui ont déjà fait la via ferrata m’annonce que le pont népalais n’est pas très tendu. En gros, ça risque de secouer. Je décide dans la seconde de sortir par l’échappatoire n°15. Je suis épuisé par la concentration que la progression m’a demandée. Je suis déjà bien content de mon parcours et je souhaite en garder un peu sous le pied pour la via ferrata de cet après-midi.

Tyrolienne de la Via ferrata de la Grande Fistoire

Pendant que mes camarades poursuivent leur via. Je les observe depuis la crête de la Petite Fistoire. Ça a l’air si facile quand on n’a pas le vertige… Quelques minutes plus tard, ils me rejoignent. Nous prenons le sentier et arrivons à la première des trois tyroliennes. Je positionne ma poulie sur le câble et place les mains au dessus de la poulie comme nous l’avons fait en test ce matin derrière le bâtiment de l’office de tourisme. Et c’est parti pour 150 m de descente… ça passe comme une lettre à la poste. C’est dingue, dès que je n’ai plus les pieds sur terre, le vertige disparaît. Je l’avais déjà remarqué en sautant en parapente. Les deux autres tyroliennes sont tout aussi fun à passer…

  • Ouverte toute l’année
  • Difficulté : D à TD
  • Prix : 6,50 € l’accès
  • Location de matériel à l’office de tourisme : 15,50 € l’équipement complet ou 4 € par élément si vous en possédez déjà une partie (téléphonez avant pour réserver votre matériel).
  • Plus d’infos : viaferrata-alpes.com

Via ferrata de la Grande Fistoire

Encordé sur la via ferrata du rocher de 9 heures

Après avoir avalé mon pique-nique, route pour Digne-les-Bains pour enchaîner avec la via ferrata du rocher de 9 heures. Martin et Cécile m’accompagnent toujours et on rejoint sur place Sébastien, Mélissa et Marc, moniteur d’escalade. Je suis surpris de démarrer la marche d’approche de la via ferrata depuis le centre-ville de Digne-les-Bains. Je trouve ça sympa. Il faut 40 mn pour arriver au pied de la paroi.

De difficulté AD+ (assez difficile), la via ferrata du Rocher de 9 Heures domine Digne-les-Bains, offrant une vue spectaculaire sur la ville et le massif de l’Estrop. Elle se divise en deux tronçons, le premier étant le plus délicat à passer. Le parcours commence directement dans le dur avec la montée des Tichodromes. Je suis en fin de groupe encordé avec Marc. Je dois avouer que je suis assez fébrile.

Approche de la via ferrata du rocher de 9 heures

La via ferrata se poursuit en balcon. J’ai les jambes qui flageolent. Le vertige me prend. C’est toujours la même histoire. Pour monter des barreaux à la verticale, je n’ai pas de problème mais dès que je dois regarder où mettre mes pieds, un coin de mon regard se jette dans le vide. Au final, je trouve ce passage bien plus éprouvant que ce matin bien que la difficulté soit moindre. J’arrive nerveusement fatigué à la grotte du Pistachier. Ce petit répit me fait du bien. Quelques hirondelles font même leur nid au dessus de nos têtes.

C’est le moment que je choisis pour jeter un œil sur Digne-les-Bains. C’est vrai que la vue est belle.

Le parcours repart en balcon. J’arrive à me détendre quand je m’assois dans le baudrier lorsque ma dégaine est accrochée à une queue de cochon. C’est le moment que je choisis pour jeter un œil sur Digne-les-Bains. C’est vrai que la vue est belle.

On enchaîne pour finir par l’Escarasson, une échelle inversée qui débouche sur le pont de 9 heures, un splendide pont népalais à plus de 50 m du sol. Je me sens comme attiré par le bas. Je pense que cet après-midi, sans Marc, j’aurais rebroussé chemin. Il ne reste plus qu’à descendre jusqu’au chemin pour finir ce premier tronçon. D’ailleurs, nous nous arrêterons là et finirons la journée dans un troquet du centre de Digne-les-Bains.

via ferrata du rocher de 9 heures

Une bien belle journée outdoor une fois de plus, assez éprouvante pour moi à cause de mon vertige. Je me sens maintenant d’attaque pour renouveler l’expérience 🙂

Mon escapade outdoor dans les Alpes de Haute-Provence n’est pas terminée. Demain, je file dans le Verdon pour une randonnée sur la route des Crêtes en vélo électrique suivie d’une balade en kayak dans les gorges de Baudinard et d’une initiation au paddle. Rien que ça !

  • Ouverte toute l’année
  • Difficulté : AD+
  • Prix : accès gratuit
  • Location de matériel à l’office de tourisme : 12 € l’équipement complet (10 € pour les enfants) ou 5 € par élément si vous en possédez déjà une partie (téléphonez avant pour réserver votre matériel).
  • Sortie quotidienne l’été avec un professionnel. 35 € matériel inclus. Inscription à l’office de tourisme.
  • Plus d’infos : www.dignelesbains-tourisme.com

Si vous êtes ici, c’est que vous aimez la via-ferrata. Arthur, Thibaut et leurs parents ont fait en famille la via-ferrata du lac de la Rosière à Courchevel. A découvrir sur leur blog !

via ferrata du rocher de 9 heures

Informations pratiques

Le département des Alpes de Haute-Provence est un très beau territoire pour la pratique des activités outdoor sur terre, sur l’eau comme dans les airs. Allez visiter leur site pour planifier votre escapade dans le 04.

via ferrata du rocher de 9 heures

Fondateur des blogs www.i-trekkings.net et www.i-voyages.net et www.my-wildlife.com, je blogue Voyage, Roadtrip, Outdoor et Safari. J'encadre aussi des voyages photo sur les thématiques qui me passionnent : voyage, safari et trek.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap