Vous êtes ici >>

L’Alpe d’Huez et l’Oisans sur un VTT électrique

 

Le massif de l’Oisans, dans les Alpes, est le paradis du vélo par excellence en été. C’est donc sur un vélo, un VTT électrique, que j’ai découvert les superbes paysages de l’Oisans et même grimpé la mythique montée de l’Alpe d’Huez. Sans trop me fatiguer. Grâce à l’assistance électrique, j‘ai pu parvenir dans des endroits que je n’aurais sans doute jamais pu atteindre autrement. Et je n’aurais pas connu ces panoramas somptueux que recèle le massif de l’Oisans.

L’Alpe d’Huez et l’Oisans sur un VTT électrique

En été, le vélo est une seconde nature en Oisans, ce superbe massif des Alpes. D’ailleurs, ici, ce ne sont pas les hirondelles qui annoncent le printemps. Mais les hordes de cyclistes qui, dès les premiers beaux jours, envahissent les routes pour prendre les cols d’assaut! Au point que l’Oisans s’est proclamé « capitale mondiale du vélo de montagne ». Ce n’est pas une fanfaronnade, les chiffres sont là pour le prouver. A commencer par ceux de la « Marmotte », une épreuve qui rassemble chaque année plus de 7 000 cyclotouristes au début du mois de juillet sur les routes du massif.

Pour ma part, j’ai choisi le VTT à assistance électrique pour découvrir des coins reculés. Ceux où il n’y a aucune remontée mécanique. Et que je n’aurais sans doute jamais pu atteindre autrement qu’à VTT électrique, faute d’une condition physique de grand sportif. Oh, il faut pédaler quand même et fournir des efforts. Mais on n’arrive pas sur les rotules, le plaisir reste intact.

L’Alpe d’Huez et l’Oisans sur un VTT électrique

Grâce au VTT électrique, une vue plongeante sur de paisibles vallées

Au départ de Mizoen, un joli petit village, notre petit groupe a ainsi pris la direction du plateau d’Emparis. A plus de 2000 m, l’endroit est très beau en soi, le site est d’ailleurs classé. Qui plus est, il fait face à un panorama exceptionnel: le glacier de la Girose, le massif de la Meije et la barre des Écrins. Franchement, ça mérite bien les suées -pas trop abondantes quand même- que je me suis infligées.

La descente sur l’autre versant, vers le village de la Besse, est tout aussi belle. Plus olé-olé aussi, car nettement plus raide. Du coup, je mets pied à terre devant quelques virages en épingle à cheveu que je ne tente même pas de négocier.Voilà qui me donne l’occasion d’admirer plus longuement cette vue plongeante sur des vallées paisibles au charme bucolique.

L’Alpe d’Huez et l’Oisans sur un VTT électrique

Arrivé dans le village, je me suis bien sûr arrêté à la Maison des Alpages, un écomusée installé dans l’une des plus belles maisons de pierre. L’occasion d’en apprendre plus sur le mode de vie qui prévalait ici, dans la vallée de Ferrand, jusque dans les années 1950. C’était une terre d’élevage, surtout de moutons et de vaches. Objets anciens, photos, mais aussi de nombreuses explications et même recettes de plats traditionnels  -les croûtes dorées au pain perdu ont l’air très appétissantes-: la Maison des Alpages sait intéresser le visiteur !

Le vélo aussi sur la « Route des savoir-faire »

Hymne à la culture et au patrimoine montagnards, la « Route des savoir-faire » est un moyen original de découvrir le massif de l’Oisans. Elle est jalonnée par une quarantaine d’artisans et artistes, éleveurs et producteurs ainsi que par quelques musées.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Parmi eux, Laurent Ametller, un passionné de vélo qui a ouvert une boutique à Bourg-d’Oisans. Cet ancien animateur de radio a commencé à restaurer des vélos anciens dans son grenier, puis à les commercialiser. Depuis 2016, il a …pignon sur rue en plein centre de Bourg. Dans sa jolie boutique, baptisée La Bicicletta, Laurent présente les vélos vintage patiemment rénovés,et parfois customisés. Ainsi que tout ce qui a trait à la « petite reine », depuis les maillots de l’époque Poulidor ou Fignon jusqu’à toutes sortes de pièces de collection.

L’Alpe d’Huez et l’Oisans sur un VTT électrique

Et, comme les autres adhérents de la « Route des savoir-faire », Laurent Ametller organise des animations. Chaque vendredi de 10 à 11H30, il dévoile dans son atelier de la Bicicletta les trucs et astuces pour la restauration des vélos.

L’ambiance du Tour de France avec mon VTT électrique

Le lendemain, c’est une grande classique qui m’attend, la mythique montée de l’Alpe d’Huez. Je ne suis pas un grand fan de cyclisme sur route, mais j’aime bien regarder le Tour de France à la télé. Cette montée en est régulièrement l’une des grandes classiques. Bien qu’il n’y ait personne sur les bas-côtés, je retrouve un peu de son ambiance. Ne serait-ce que par les grandes inscriptions tracées à la peinture blanche sur la chaussée, pour encourager tel ou tel champion, voire des anonymes.

Chacun des 21 virages en épingle à cheveu est numéroté, beaucoup portent le nom des vainqueurs de cette étape mythique. Même pour moi, celui de Marco Pantani -l’un des derniers virages, le n°3- évoque des souvenirs. Depuis 1987, il détient toujours le record de la montée, à la vitesse de 23 km/h. Chapeau !

L’Alpe d’Huez et l’Oisans sur un VTT électrique

Le moins qu’on puisse dire, c’est que je ne suis pas le seul cycliste. D’ailleurs, il y a de tout, même des skieurs à roulettes ! Avec mon VTT à assistance électrique, j’ai un peu mauvaise conscience en dépassant les cyclistes traditionnels qui soufflent et suent. Mais bon, peut-être que dans quelques temps moi aussi…

En attendant, je suis bien content ainsi. D’ailleurs, personne ne nous montre du doigt, moi et mes petits camarades également juchés sur des VTT électriques. Au contraire, on se salue au passage, s’adresse quelques mots d’encouragements. Visiblement, ceux qui affrontent les 21 virages de la montée de l’Alpe d’Huez -et ses quelque 14 km d’une pente moyenne de 7,9%- forment une grande famille. Maintenant, moi aussi j’en fais partie.

L’Alpe d’Huez et l’Oisans sur un VTT électrique

Informations pratiques

Les offices de tourisme du massif de l’Oisans rassemblent toutes les informations qui ont trait au vélo sur un site créé à cet effet, bike-oisans.com
C’est là qu’on apprendra tout sur les « cols séries », cette opération qui chaque mardi matin de juillet et août réserve aux seuls cyclistes une route menant à un col. C’est gratuit, avec en prime un ravitaillement offert au col.
Un label « Accueil cyclo Oisans » a été créé dans le massif, autoproclamé capitale mondiale du cyclisme de montagne. Répartis en trois catégories -un classement en un, deux ou trois vélos- une soixantaine d’hébergements adhérent à la charte.

Bonnes adresses

  • Chalet “Les goûts et les couleurs” à Auris. Des chambres d’hôtes dans une superbe maison ancienne en pierre. Le chalet est labellisé Accueil cyclo Oisans, dans la catégorie « 3 vélos », la plus élevée.
  • Chalet Le Regain à Villard-Reculas, un chalet communal bien situé,. Il propose huit appartements de différentes capacités à la déco résolument contemporaine, labellisés 3 épis Gîtes de France.
  • Le traiteur Monts&Merveilles à Oz-en-Oisans viendra vous régaler les papilles à domicile avec des plats gastronomiques.
  • Le refuge du Fay, sur le plateau d’Emparis, au-dessus de Mizoen, bénéficie d’une vue admirable. Dans un cadre rustique, il offre une succulente cuisine familiale.
  • Restaurant de l’hôtel Les Grandes Rousses (4*) à l’Alpe d’Huez, un établissement historique et très confortable labellisé Accueil cyclo Oisans, dans la catégorie « 3 vélos ». L’accueil est sympa, la cuisine élaborée.
  • Un pro du vélo électrique, Aventure Electrobike à Mizoen ne loue pas seulement du matériel au top. Il organise aussi des sorties encadrées, à la demi-journée ou à la journée, voire des raids de plusieurs jours en petits groupes. Allez-y de notre part !
L’Alpe d’Huez et l’Oisans sur un VTT électrique
Avatar

Journaliste venant de la presse régionale, maintenant je ne fais plus que ce que j'aime. C'est simple, non ?

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap