Vous êtes ici >>

5 films à voir avant un voyage en Inde

Fascinante et repoussante, l’Inde et ses plus d’un milliard d’habitants reste la destination de toutes les expériences par excellence. Peu de blogueurs s’y aventurent ou en rapportent des reportages détaillés car la destination a de quoi effrayer. Oppressante et miséreuse, l’Inde ne porte pas en elle le rêve d’aventure d’autres destinations mieux calibrées pour ce type de voyage. Le cinéma s’empare toutefois régulièrement de ces décors et de cette atmosphère qui font ressembler l’Inde à une planète lointaine où disparaissent tous nos repères rassurants. Sur un ton parfois léger, réaliste sinon, voire définitivement violent, plusieurs films ont puisé leur inspiration dans ce pays immense et socialement très inégal. En voici 5 à regarder avant un voyage en Inde, pour s’imprégner en amont d’une fraction de l’identité de ce pays qu’aucun voyageur n’est jamais vraiment en mesure de maîtriser.

0910_Inde au cinéma

1. Gandhi (Richard Attenborough, 1982)

Le grand film du réalisateur Richard Attenborough qui valut à son acteur principal, Ben Kingsley, un Oscar mérité en 1983. Film fleuve sur la vie du Mahatma Gandhi, l’avocat devenu l’artisan de la révolte indienne contre la Grande-Bretagne, Ghandi a le panache et l’ampleur de ces grandes réalisations des années 80. Une grande et belle leçon d’Histoire pour mieux comprendre un moment capital de l’Inde et la vie d’un des plus grands hommes de ce monde, définitivement lié au concept de la non-violence.

2. Slumdog Millionnaire (Danny Boyle, 2008)

Carton plein en 2008 pour Danny Boyle, le réalisateur de Trainspotting avec l’incroyable histoire de ce gamin des rues devenant la vedette d’un jeu télévisé. Visuellement époustouflant, Slumdog Millionnaire révèle l’Inde des Indiens, sa violence urbaine, ses inégalités, ses quartiers miséreux. Le tournage a d’ailleurs eu lieu dans les bidonvilles de Bombay et de Juhu. Une histoire captivante avec des interprètes indiens qui jouent juste. La réalisation, brillante, achève de confiner le film au succès.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

  • Trouvez vos guides de voyage sur Amazon, à la Fnac ou sur Nostromo
  • Pour réservez vos hôtels, locations de vacances et gîtes, il y bien entendu  Booking mais je vous invite aussi à découvrir GreenGo (hébergement responsable en France) et Abracadaroom (hébergement insolite en France)
  • Comparez le prix des locations de voiture sur Rentalcars ou Autoeurope
  • Comparez les vols avec Skyscanner ou Kayak
  • Comparez le prix de vos déplacements en bus, train, ferry et avion avec omio
  • Louez votre matériel photo chez Pixloc plutôt que de l’acheter
  • Réservez une activité, une visite ou un billet coupe-file avec Civitatis ou Get Your Guide et votre activité d’aventure ou sportive avec Manawa.
  • Vous recherchez une assurance et/ou une assistance ? J’utilise personnellement celle de Chapka Assurance.
  • Envoyez une demande de devis à une agence de voyage locale francophone

3. A Bord du Darjeeling Limited (Wes Anderson, 2007)

Quel autre pays que l’Inde pouvait correspondre à l’intriguant et farfelu sens artistique du réalisateur Wes Anderson ? Dans ce voyage initiatique, l’Inde se révèle à son tryptique de héros sous jour plus coloré, plus humain et parfois plus drôle que les films précédents. On est proche de la fable pour ces trois frères qui tentent de se retrouver après la mort de leur père. Paradoxalement, les paysages qu’on découvre dans le film ne sont pas ceux de la région de Darjeeling mais du Rahjastan ! Qu’à cela ne tienne, ils contribuent grandement à l’intérêt de cette étrange petite pépite cinématographique.

4. La Cité de la Joie (Roland Joffé, 1992)

Un film plutôt ancien par Roland Joffé, réalisateur peu prolixe mais talentueux. On y retrouve Patrick Swayze, aux antipodes des rôles qu’il avait alors l’habitude d’incarner. Le voici chirurgien débarqué à Calcutta. Une confrontation à la misère locale. Un choc auquel il va d’abord tourner le dos avant de rejoindre la Cité de la Joie du titre, un dispensaire établi au coeur des bidonvilles. Le film joue la carte de l’intensité émotionnelle. L’histoire est belle et émouvante en traduisant assez fidèlement la rigueur inégalitaire du pays. Si vous choisissez d’affronter la pauvreté en face lors de votre voyage, ce film est une bonne introduction à ce qui vous attend sur place.

5. The Lunchbox (Ritesh Batra, 2013)

On termine avec de la légèreté avec cette petite comédie attachante et pétillante qui s’inspire d’un fait de société indien parfaitement réel : le travail des dabbawallahs, ces livreurs chargés d’acheminer des coffrets-repas aux employés de bureau. Une erreur de livraison va mettre en relation deux profils sociaux que tout oppose et qui vont s’inventer une relation. Une chronique humaine savoureuse qui plante son décor dans le quotidien des Indiens. Frais et intéressant pour mieux comprendre les ficelles de cette société lointaine qui demeure un mystère pour les européens que nous sommes !

Voyageur touche-à-tout et autodidacte, je réalise le montage des vidéos du blog et rédige régulièrement ses actualités.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap