Vous êtes ici >>

4 lieux à découvrir dans la Meuse

Département de la région Grand-Est, la Meuse a surtout fait la une des journaux pendant les commémorations du centenaire de la 1er Guerre mondiale.

C’est un fait, quand on a Verdun comme sous-préfecture on sera toujours rattaché à cette période de l’histoire moderne. Mais la Meuse c’est bien d’autres choses, soyez en assuré. En voici la preuve.

 

Bar-le-Duc, l’art de la renaissance

Bar-le-Duc est l’un des ensembles d’architecture Renaissance parmi les plus remarquables de France et probablement d’Europe. Je conseille vivement une promenade sans forcément avoir un guide ou une application en poche. Se perdre dans les rues et sur les places de la ville-hautes et ce que j’ai préféré dans cette ville. Allez tout de même voir une curiosité : le Transi de René Chalon Prince d’Orange. Une création de Ligier Richier l’enfant du pays. Une statue classé Monument Historique qui ne laisse personne indifférent. Elle trône dans l’église Saint-Etienne de Bar-le-Duc.

La ville-basse est le cœur commerçant. Là aussi, quelques façades Art-déco valent franchement le détour. La Maison Damain est un bel exemple d’Art Nouveau.

Dans ce quartier, j’ai particulièrement aimé me balader en fin de journée sur les bords du Canal de la Marne au Rhin et de la rivière Ornain. Par beaux temps, les reflets dans l’eau sont supers.

Saint-Mihiel, cité d’Histoire

Entre Bar-le-Duc et Verdun, déportée un peu vers l’Est de la Voie Sacré, la petite ville de Saint-Mihiel vaut le détour au moins pour une demi-journée.

Même si à chaque fois que j’arrive dans cette ville que j’ai visitée à deux reprises, j’ai la nette impression de faire un voyage dans le temps et d’être dans celui de l’après-guerre, la ville est attractive. On, le sent, l’Histoire y est riche ! L’importance historique même passée est inscrite sur les façades le long des rues.

C’est la ville natale de Ligier Richier et même si je ne suis pas féru de sculpture, je suis resté pantois devant le Sépulcre de Saint-Mihiel dans l’église Saint Etienne. La Pâmoison de la Vierge sculptée en noyé est pas mal non plus. À voir dans le silence de l’église abbatiale Saint-Michel.

Si vous êtes dans la ville un samedi matin, foncez au marché Place de Saulcy et entrez dans les halls belle époque. L’ambiance est là ! Les clients, les badauds, le boucher, le poissonnier, les primeurs et consorts s’en chargent très très bien.

Autre visite culturelle incontournable : la Bibliothèque Bénédictine. Demandez à la visiter au bureau de l’Office de tourisme qui est juste à côté.

Le Château des Monthairons

Pour cette escapade, nous avons ensuite rejoint Verdun avec notre voiture de location. L’occasion de s’arrêter dans le village Les Monthairons au Château éponyme de Monthairons.

Un large portail, un chemin qui serpente dans un parc et voilà la bâtisse qui date de 1857. Le monument est aussi (et surtout) un hôtel et restaurant 4 étoiles. Nous avons visité les chambres sans prétention et qui ont l’air confortables, mais nous n’avons pas eu le temps d’y passer la nuit.  Par contre, nous avons fait honneur aux cuisines en nous offrant un repas. L’accueil, le service, très bien. La cuisine de qualité ; peut-être un peu chiche dans l’assiette et le pré-dessert qui ne nous a pas emballé. Nous aurions préféré un pré-fromage, un pré-apéritif J

Le Château des  Monthairons est l’endroit parfait pour y célébrer un mariage ou un séminaire, mais au-delà, se balader dans le parc est vraiment chouette. Voir la grande verrière qui servirait d’abri aux hérons (d’où le nom du domaine, mais aussi du village). Sur les bords de la Meuse qui passe au fond de l’espace végétalisé, nous avons apprécié l’ambiance bucolique, calme et reposante. C’est l’ambiance générale du département. Rien que pour ça, je recommande séjour en Meuse.

Verdun entre Histoire et nature

Nous voilà dans la sous-préfecture et la ville et ses environs sont connus dans le monde entier pour ses faits d’armes pendant la première guerre mondiale. Justement, nous allons nous efforcer d’y trouver d’autres attraits. Et il y en a ! Première expérience urbaine à vivre ici :  prendre un verre sur les bords du fleuve Meuse en regardant les avirons et le spectacle de la rue. Préférez vous installer sur l’une des terrasses (chauffées) des quais de la République. Vous aurez ainsi la plus belle vue (c’est mon point de vue) sur la rive du bâtiment des Jardins du Mess. Surtout le soir entre chiens et loups quand le bâtiment éclairé se reflètent dans l’eau.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

Au pied de l’établissement, à vous de tester le petit bar embarqué sur la péniche et appelé la Barge.  Lors de notre passage l’accueil était aussi tiède que les deux spritz commandés. Vous confirmez ?

La Tranchée de Chattancourt

Ok, on est à Verdun, c’est normal d’aborder la 1ère guerre mondiale. Au moins  une fois.

Au cœur du village du même nom. La Tranchée de Chattancourt  est un emplacement historique où ont eurent lieux les atrocités qu’on imagine pendant les offensives. C’est la seule tranchée reconstituée qui se visite dans le Grand Verdun.  Une poignée de passionnés a reconstitué,  avec leurs moyens, la tranchée. Mention pour cette équipe jeune qui a rassemblée tous les objets et enfiler les uniformes pour faire revivre et ressentir un millième de ce que les soldats ont endurés dans cet enfer. Nous sommes ressortis d’ici silencieux en pensant à cette génération sacrifiée.

Découvrir Verdun et ses alentours avec un vélo à assistance électrique

L’office de tourisme situé derrière les Jardins du Mess loue des vélos à assistance électrique. C’est le moyen de locomotion parfait pour partir à la découverte de la ville et ses hauteurs. Sur celles-ci se trouvent la Cathédrale Notre-Dame de Verdun et le Centre Mondial pour la Paix. En montant ou en descendant de ce quartier, pédalez vite pour éviter de trop contempler la monumentale statue de la Victoire que tout le monde nome ici la statue de Goldorak tant elle est… comme ça.

 

Pour s’échapper aux alentours. Nous avons traversé le petit parc Japiot au départ de la piste cyclable en partant vers le sud de la ville. On pédale le long du Canal de l’Est toujours lié à la Meuse. Même le départ du circuit est très prometteur. Passer les faubourgs qui arrivent rapidement (Verdun n’est pas très grand), on longe les champs avec des vaches paisibles. On croise des avirons en plein effort et quelques écluses. La pluie nous a empêché de joindre Belleray que nous visions. Ce sera pour une prochaine fois à moins que nous nous engagions sur l’Eurovélo 19, la route de la Meuse à vélo.

Informations pratiques pour découvrir la Meuse

Comment s’y rendre ?

Train OuiSNCF ou Ouigo jusqu’à la gare Meuse TGV. Location de voiture à la gare pour explorer la Meuse.

Bonnes adresses

Côté Cépage : Le très sympathique et accueillant grand bar à vins et aussi une bonne table de restaurant avec menus bistrot. Le week-end, mieux vaut réserver.

Le couple de la sympathique table d’à côté au bar Côté Cépage (Merci pour l’autorisation de prendre cette photo 😊 )

La Villa des Ducs . Nouvelle chambre (et suite) d’hôte sur le joli Boulevard Raymond dans la ville basse. L’accueil y est très charmant et simple comme on aime. Tranquille, pas de frime.

L’Hôtel Restaurant des Côtes de Meuse . Le coup de cœur ! Tout le monde n’est pas comme moi, mais en France, j’adore me perdre et trouver un Logis de France un chouillat suranné. L’établissement à l’entrée de Saint-Maurice sous les Cotes est une bonne table sans prétention avec des produits locaux.

À Bar-le-Duc, il faut goûter la confiture de groseilles de la Maison Dutriez. Elle est unique au monde ! les femmes de la manufacture enlèvent les pépins du minuscule fruit avec une plume d’oiseau. Tout un art

Les jardin du Mess, l’hôtel le plus hip de la ville, voire au-delà. On s’y sent très bien. La vue sur la ville et la cathédrale est super. Service simple, agréable et sans frime. On aime !

Au sud du Lac de Madine pour rejoindre les Côtes de Meuse, il faut s’arrêter au moins pour une nuit dans le domaine enchanté du Chalet Laurette à Watronville.  Nous avons dormi dans la cabane appelée “ le Poulailler “. Notre propriétaire a construit de ses mains le gigantesque parc dans lequel sont éparpillé et caché les hébergements s à thèmes. On vous laisse découvrir.

Plus d’infos

Pour vous aider et vous conseillez dans la préparation de votre séjour,  un seul et bon contact qui maitrise tout sur le département : Meuse Attractivité .

Les bords de la Meuse dans le centre de Verdun
Gil Giuglio

Photographe depuis l'ère argentique, j'enrichis mes reportages par le texte. Revenir plusieurs fois sur une même région est à mon sens la seule façon d'en saisir l'essentiel. Peu importe le nombre de miles parcourus, les plateaux de l'Aubrac restent aussi exotiques que Kangaroos Island, South Australia.

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap