Vous êtes ici >>

Finlande : Voyage en Carélie du Nord

Au Pays des lacs, près de la frontière russe, cap sur Pielinen en Carélie du Nord, 4ème plus grand lac du pays. Les villes de Nurmes et Lieksa sont sur la rive Est, le mont Koli et son parc national dominent la rive Ouest. J’atterris à Joensuu, la capitale de 70 000 habitants, dont un tiers d’étudiants. J’en croise déguisés, dans le centre. Une heure de voiture dans le décor automnal impressionniste à feuilles jaunes et rouges automnales baignées dans la lumière d’un couchant irréel à force de beauté. Me voilà à Koli.

Le Parc national de Koli est l’un des plus populaires d’un pays qui créera son quarantième en 2017.

Carélie du nord

Le parc national de Koli

On grimpe à 340 mètres au sommet des collines rocheuses quartziques polies par tant de glaciations du Parc National (l’un des trois de Carélie du Nord) qui a longtemps alimenté la saga finlandaise nationale, la Kalevala. La gigantesque roche-mère y était révérée comme force tellurique. Une grande croix est venue par la suite marquer la roche immense contre laquelle elle repose. Au XIXe siècle, on venait pour s’y inspirer dans la grande tradition paysagiste romantique du Karelianisme, un mouvement finlandais. randonnée et de marche nordique de Koli, entre collines de Ukko, Paha-Koli (celle du sommet à 350 mètres, point culminant finlandais) et Akka,

Le lendemain, deux heures de canoë sur la base du Centre vacances et Jeunesse Hyvarila . Cadre idyllique. Ne reste plus qu’à remonter les canots à la base, puis aller se tanker à 5 kilomètres, au  Siimes Cottage, 6 maisonnettes colorées de grands-parents, retapées par leur petit-fils. A ciel ouvert, je respire la Finlande dans le hot tube alimenté par l’eau du lac à 35°. Sauna à l’ancienne, chauffé au bois dans de la fonte noire de soixante ans. On dirait une vieille chaudière. Je m’immerge ensuite dans le lac à 13 °. Dans deux mois, on sera en moto-neige sur le lac gelé ! J’en frissonne. Allez, un saumon, doucement grillé, tous autour du poêle coudé dans la cabane traditionnelle !

bassin-chaud-d-etape

Erä Eero : une nuit en cabane d’observation

A une heure de Koli, au bout d’une route, Eero Kortelainen, petit homme au faciès proche d’un elfe, a créé ce site (de référence en Carélie du Nord) il y a 20 ans. Après le brief à l’accueil et les paniers repas fournis, je m’installe à 7 km dans ma hutte donnant sur un petit lac, à l’affût des animaux qui viendront manger.

16 heures. Le silence est absolu, les jumelles fournies, ainsi qu’un casque direct bande-son de la Nature qu’on écoute dans des sièges d’avion devant la vitre. J’y entends les ailes des canards que je vois se frotter au lac. Saumon et viande (10 kilos par jour) sont fournis aux animaux juste devant. Ils viennent manger la nuit, surtout l’ours ombrageux et le loup du matin.

glouton-sur-arbre-eraeero

21H Le livre d’or témoigne du récent passage de Français enthousiastes : ils ont vu des gloutons à 18h07, un corbeau Raiven à 20 heures, deux ours marron à 22H07, un loup à 6h08, un autre à 7h09…

02H. On est coupé de tout, il ne faut faire aucun bruit. Je déguste le temps s’écoulant à un rythme monacal, retrouve furtivement ce sens salutaire de l’ennui jusqu’au petit matin. Dormi 3 heures, un confrère veillant.

Ressources pour voyager

Voici quelques ressources pour organiser votre voyage :

08H29. Deux gloutons apparaissent enfin, wolverines en anglais, ! Créatures fourrées irréelles, dignes d’un Fantasy movie gothique, s’emparant de nourriture. L’un d’eux grimpe le long d’un arbre pour y planquer des bribes. Equilibre parfait. Là, c’est bon ! Par un réflexe mimétique, je mange mon sandwich et mon yaourt aux mûres juste après.

09H00 Retour à l’accueil, option petit déjeuner de baies, porridge et roulés cannelle cardamone, sauna et bassines d’eau chaude, baignade dans la rivière, tour de forêt à pied sur un chemin de planches, puis en VTT à pneus géants. Ecureuils au nichoir et lapins pas loin, bien sûr !

descente-sur-les-rapides

Pêche au saumon !

En 4 jours, j’ai contourné aux deux tiers le lac pour arriver sur l’autre rive. Du côté de Ruunaa, il fait bon se promener aussi. Certains objets et éléments de déco me replongent dans l’Est des années socialistes. On sent la proximité de la Russie. D’ailleurs, c’est un passé douloureux dans les livres d’Histoire : L’autre partie de la Carélie a été amputée, enfin annexée, par Staline.

On loue du matériel pour pêcher le saumon dans des chaloupes traditionnelles en bois dans les rapides de Kattilakoski. La promesse de l’organisateur : pécho en moins de 20 minutes. Respectée. Je chope après en avoir perdu deux par précipitation. Evidemment, le saumon a droit à son sauna : on le mange fumé au feu de bouleau, avec de petites boules de pain et ce mélange local de beurre et miettes de jaune d’œuf. Un petit délice. Mais en fait, c’est une truite Arc-en-Ciel, me dira un confrère botaniste.

La forme des chaloupes me rappelle celle des pirogues caréliennes fourrées pommes de terre ou riz. A manger chaudes, sinon c’est pâteux : Un plat d’affamés par grand froid du Moyen-Age. Respect. Parfois, elles sont farcies de viande et légumes.  Ce sont alors des Piroschka. Un luxe.

le-saumon-grille-pendant-notre-sauna-d-etape

Informations pratiques

Les 3 Sites de référence pour organiser son voyage :

Y aller ?

Vol avec Finnair jusque Joensuu avec une escale à Helsinki. Pour trouver le billet d’avion le moins cher, utilisez notre comparateur de vols.

Excursions

a-table-pirogues-careliennes-et-beurre-a-loeuf

Dormir et manger

  • 200 cottages en Carélie du Nord (dont la moitié dans la region de Koli).
  • A Koli, l’un des deux seuls hôtels finlandais autorisés à être dans l’enceinte d’un Parc National, le Break Sokos Koli Chambres au décor sixties épuré scandinave, digne du cinéaste national Aki Kaurismaki (qui fait dans le vintage et les sentiments solidaires avec panache).
  • Village carélien au charme russe Break Sokos Hotel Bomba
  • Restaurant Bomba House
  • Guesthouse Puukarin Pysäkki
  • Joensuu : Hotel Greenstar
Christophe Riedel

Journaliste tout terrain, print et web, jouant de plusieurs cordes depuis belle Lurette. Voyages, tourisme, environnement, culture, arts de vivre. Germano-portugais d’origine : animal quadrilingue à triple regard, donc...

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap